Les dirigeants de la Fédération haïtienne de football ont fait le point sur les raisons qui les ont poussés à créer la Ligue professionnelle à 16 devant prendre effet dès 2014 et surtout expliquer les raisons qui les ont motivés à promouvoir le Racing des Gonaïves et le Violette Athlétic Club en D1.

  C’est à la jurisprudence de la première division en Haïti que le président de la Fédération haïtienne de football, Yves Jean-Bart, a fait référence d’abord pour justifier la décision de sa fédération de modifier le championnat national de D1 et porter le nombre de clubs à 16 pour 2014 et créer ce qu’il appelle la Superligue professionnelle à 16. En compagnie de 6 des 11 membres du comité fédéral, de son secrétaire général et de son directeur technique national, le président a fait un exposé de plus de 40 minutes pour argumenter autour de la décision de la fédération. De 1970 à aujourd’hui, il a mentionné près d’une douzaine de modifications et 7 changements radicaux au niveau de la D1 ( 70, 76, 79, 83, 86, début 88 puis 4 novembre 88 avec16 clubs dont 6 de Port-au-prince, 2 de Léogâne, 2 des Gonaïves, 2 de Saint-Marc, 2 du Cap-Haïtiens, 1 Cayes et 1 d’une autre ville), avant d'évoquer les critères de la réduction à 10 entamée en 2010 et cette décision de repasser à 16 en tenant compte des considérations particulières motivant ces changements. Faisant un retour en vrac sur l’année 2013 du football haïtien, Dr Yves Jean-Bart s’est référé à une phrase du président de la république en avril, « J’ai construit plus de 40 stades de football mais, c’est le basket-ball qu’on joue en Haïti », lors de sa rencontre avec le président de la Fifa, Sepp Blatter, pour avancer qu’il appartient à la fédération de travailler au développement du football en profitant des infrastructures mises en place par le gouvernement Martelly/Lamothe. « Le football a eu une année 2013 tranquille, avec le bon déroulement des compétitions nationales en D1, D2 et D3, le bon parcours des différentes sélections nationales dans les compétitions internationales et surtout nous avons eu la possibilité d’accueillir, pour la première fois depuis 1991, une compétition internationale caribéenne avec la participation de huit nations », explique-t-il. « Le but de Louis Bathcheba a été élu plus beau but de la phase concacaf U17 féminin, nous avons inauguré notre siège social Jean Vorbe ! On va débuter la construction d’un gymnasium pour la musculation de nos joueurs ainsi que la construction de notre propre magasin de football. Nous avons rencontré les deux des dix meilleures équipes nationales du monde. Wilde Donald Guerrier est devenu le premier Haïtien à signer un contrat personnel avec Adidas, Jean Sony Alcénat termine meilleur latéral droit de Roumanie, Jeff Louis a été élu joueur du mois d’octobre à Nancy, Reginald Goreux, meilleur latéral gauche d’Europe pour une semaine... mais l’année 2013 s’est terminée sur une fausse note avec la situation de Léogâne qui a engendré des décisions précipitées qui auraient pu porter préjudice au football. Aussi, avons-nous dit qu' à quelque chose malheur doit être bon et nous avons décidé d’enclencher les réformes selon l’article 35 des statuts qui nous donnent droit de le faire », continue-t-il. « En 2013, nous sommes passés du statut de fédération précaire au statut de fédération structurée, ce qui sous-entend nous que avons passé du grade 4 (fédération assistée) au grade 3 (fédération émergeante ), c'est-à-dire capable de chercher ses propres moyens. « On va faire une rénovation totale avec des directions plus un département de marketing qui sera assisté pendant 18 mois, la direction technique sera refaite. On va refaire les textes jusqu’au 30 avril afin de nous mettre à jour et résoudre le problème de licence de la Concacaf des clubs », conclut-il lors de son intervention fleuve . 16 clubs devront donc disputer la saison 2014 à partir du coup d’envoi du championnat le 15 février prochain. Même pour la décision du bureau fédéral de passer de 12 à 16, dans le contexte qu’il vient de le faire, il s’appuie sur une jurisprudence doublée des attributions que lui donneraient certains statuts de changer le nombre quand bon lui semble en D1 dans l’intérêt du football. Certes, la décision du 4 novembre 1988 est à l’origine de la disparition de nombreux clubs comme Club Sportif Saint-Louis, Excelsior, Etoile Haïtienne, Hatuey Baccardi…mais elle a été ainsi acceptée comme telle et c’est justement celle qu’on pérennise encore aujourd’hui avec modification.

Enock Nere

 

La sélection haïtienne de football engagée dans la Gold Cup aux Etats-Unis a gagné vendredi soir son second match (2-0) contre la formation trinidadienne au Sun Life stadium à Miami.



L'attaquant de Paris Saint-Germain prêté au Mans la saison dernière, Jean Eudes Maurice a inscrit le doublé de cette rencontre.

Cette belle victoire représente la 11e victoire de la sélection nationale en 27 confrontations dont 14 pour le Trinidad et deux nuls.

Pour son troisième match, Haïti jouera contre le Salvador le 15 juillet prochain.

"Je suis très fier de l’équipe nationale qui a haussé notre drapeau! Mes félicitations à tous les joueurs et le staff technique", a déclaré le président de la République, Michel Martelly après cette victoire.